Un grand week-end à Rio

Posté le 12 juin 2019 par Olivier
Grands espaces et détente le week-end à Rio ©Olivier Bodart (@BeatIt!)
Grands espaces et détente le week-end à Rio ©Olivier Bodart (@BeatIt!)
Comme partout dans le monde, les Cariocas, attendent le week-end avec impatience. Ils peuvent alors pleinement profiter de Rio, dont la plupart sont passionnés. Avec une météo souvent clémente, une atmosphère très décontractée et une situation entre plages et collines, la ville est idéale pour se détendre. Voici mes suggestions pour vivre Rio comme un Carioca en week-end.
7 h

Une matinée sportive sur la plage

Généralement, les Cariocas se lèvent aux aurores. Soucieux de leur santé et de leur apparence, ils pratiquent le sport avec assiduité. Comme eux, commencez votre journée dès potron-minet par un footing le long de la plage. N’oubliez pas de vous arrêter aux infrastructures sportives ponctuant votre trajet. Tractions, pompes, abdos… Toutes les parties du corps sont sollicitées ! Pour exposer un corps parfait, les Brésiliens ne reculent devant aucun sacrifice.
Après l’effort, le réconfort. Les Cariocas rejoignent la plage et retrouvent leurs amis. Au programme, récupération, bronzage, papotage… Compagnons indispensables de ces matinées de farniente, la bière et le thé glacé au citron permettent aussi de bien s'hydrater.
blog-brésil-plage-ipanema-weekend
Discussions et bronzages sont a rendez-vous à la plage ©Olivier Bodart (@BeatIt!)
12 h

Le rituel de la sortie de plage

Aux alentours de midi, les rues résonnent du claquement des tongs. Ce sont les Brésiliens qui rentre, affamés, de la plage.
Les plus raisonnables opteront pour une salade composée, un jus de fruits de saison fraîchement pressé ou un pot d’açaí, ce délicieux petit fruit du Nordeste.  De leur côté, les plus gourmands rejoignent les bars de quartier, où l'on sert de bons petits plats à toute heure du jour. Ici, pas de chichi. On se serre pour accueillir les nouveaux arrivants et on appelle le serveur par son prénom.
Les commandes de bolinhos de bacalhau (boulettes de morue frites) d’aipim frito (manioc frit) et de pasteis (chaussons frits à la viande, au fromage ou aux crevettes) affluent. Les serveurs ne savent donc plus où donner de la tête et volent de table en table pour servir tout le monde. Quand les plats arrivent, ils sont placés au centre de la table. Chacun se sert ainsi dans tous les plats et l’addition aussi sera divisée en parts égales.
L’ambiance est décontractée, l’atmosphère est aux sourires et l’insouciance prend rapidement le dessus jusqu’à ce que quelqu’un crie : « Vamos lá, está na hora ! » (On y va, c’est l’heure !).
blog-brésil-açai-plage-rio-cariocas
L'après-plage obligatoire: açai ! ©Olivier Bodart (@BeatIt!)
17 h

Début de soirée romantique

L'heure de quoi, me direz-vous. Mais l'heure de commencer la soirée pardi ! D'ailleurs a foule se presse déjà sur l’imposant rocher d’Arpoador qui sépare la plage de Copacabana de celle d’Ipanema. Tous le monde a les yeux braqués vers l’horizon. À Rio, le coucher de soleil est un événement. On vient donc tous les jours applaudir ce spectacle.
La nuit tombe alors... Plusieurs groupes restent encore quelques instants pour discuter sur la plage ou jouer de la musique, principalement les jeunes. Les autres choisissent de se réfugier dans les bars ou restaurants aux alentours ou de se rendre dans les rues très animées, dansantes et vibrantes du quartier de Lapa, près du centre-ville.
11 h

Un dimanche… paresseux

La boisson des dimanches ensoleillés, c'est le jus de coco fraîchement ouvert. Cela remet les idées de la veille en place et offre un regain d’énergie ! Et il en faudra pour profiter de sa journée.
Le week-end, les larges avenues qui bordent les plages de Copacabana, Ipanema et Leblon sont fermées à la circulation. Elles se transforment alors en pistes pour pratiquer le skate, le patin à roulettes, la trottinette électrique, le vélo ou encore fois, le footing.
D'autres Cariocas optent pour une balade dans l'un des pédalos en forme de cygne de la lagune Rodrigo de Freitas. N’oubliez pas de vous émerveiller de la beauté naturelle de Rio depuis la lagune, comme si c’était la première fois !
D'autres encore préfèrent les joies du vélo. Comme Paris, Rio a son service de locations de vélos en libre-service. Reconnaissables à leur couleur orange, ils ont pour petit nom Itau. Ces cyclistes du dimanche aiment à pédaler en direction de la Cobal d’Humaitá. Ils y rencontrent leurs amis et partagent une nouvelle bière glacée dans ce marché semi couvert, avec vue sur le Corcovado, qui réjouit les enfants grâce à ses couleurs de fruits et légumes et qui satisfait les parents à cause du large choix de bars et de restaurants.
Pour terminer en beauté, quoi de plus plaisant que de se trémousser et chanter au son des notes d’espérance des chansons de samba dans un des bars à proximité de la Cobal tout en lamentant que lundi soit déjà et en s’interrogeant sur les prochains jours fériés !
blog-brésil-coco-rio-plage
Le jus de coco, le quotidien des cariocas ©Olivier Bodart (@BeatIt!)
photo principale : Grands espaces et détente le week-end à Rio © Olivier Bodart (@BeatIt!)
Retour haut