Principales religions du Brésil

Posté le 18 décembre 2017 par Olivier
Dieu est brésilien ! Ou presque... ©fabiowanderley
Dieu est brésilien ! Ou presque... ©fabiowanderley
Tous les habitants du Brésil le savent : dieu est brésilien ! De fait, la religion occupe une place importante dans le quotidien brésilien. En général, les religions coexistent pacifiquement au Brésil, un pays qui attache une grande importance à la liberté de culte. Voici une petite introduction aux croyances qui structurent une partie de la société brésilienne et qui constituent l’identité de cette nation.

Le Brésil, plus important pays catholique

Connaissez-vous beaucoup de pays où le Christ trône fièrement en haut d’une colline et bénit la ville à bras ouverts ? Le Christ Rédempteur est à l'image du catholicisme au Brésil : immense. Le Brésil est en effet considéré comme le plus important pays catholique au monde en terme de fidèles. Près de 65 % de la population du Brésil est catholique.
À l'image de Ouro Preto, dans le Minas Gerais, de nombreuses villes historiques du Brésil sont dominées par les clochers de cathédrales baroques, témoins de la puissance de l'Église catholique au Brésil, depuis son introduction par les Portugais au XVIe siècle jusqu'à aujourd'hui.
Bien que la proportion de catholiques tende à diminuer au Brésil, au profit des églises évangéliques, les signes de religiosité sont encore nombreux : croix autour du cou, T-shirts à l'effigie des saints, messages religieux collés à l’arrière des voitures et des camions. De même, le calendrier est émaillé de nombreuses fêtes catholiques, qui toutes, sont célébrées avec ferveur. Parmi les plus célèbres, on citera le pèlerinage à la basilique de Notre-Dame de Aparecida ou la Semaine Sainte à Fezenda Nova, dans l’État du Pernambouco, et sa reconstitution en plein air des derniers moments du Christ sur Terre.

L'Église évangélique, l'étoile montante

Si vous zappez sur la télévision du Brésil, vous tomberez rapidement sur un programme de l’Église évangélique. Cette dernière a même ses propres chaînes sur lesquelles les messes sont retransmises en direct, et les pasteurs considérés comme de véritables célébrités publiques. Certains ont même une carrière artistique de succès au service de la foi.
Sur YouTube, les chanteurs de gospel sont nombreux à faire la promotion de leurs albums et de leurs tournées. Chaque année, un énorme festival gratuit dédié à ce genre musical et religieux réunit également des centaines de milliers de personnes autour d’une programmation d’artistes évangéliques nationaux et internationaux.
Aujourd’hui, au Brésil, les évangéliques représentent la seconde religion la plus populaire avec plus de 18 millions de fidèles. Grâce à une communication bien rodée, l'Église évangélique continue de gagner de nouveaux fidèles. Presque à chaque coin de rue se trouve désormais une église évangélique.

Dieu sur le bout de la langue

Il est commun d’entendre au coin de la rue, au supermarché ou dans les bars, des expressions qui font référence à Dieu : « Vai com deus » (que Dieu soit avec toi), « Gracas a Deus » (grâce a Dieu), « Deus sabe » (Dieu seul sait), « Se Deus quiser » (si c’est la volonté de Dieu)…

Les spirites, une importante communauté

Environ 2 % de la population brésilienne continue à être influencée et à pratiquer la doctrine spirite, introduite au Brésil par Allan Kardec. Ce français, de son vrai nom Hippolyte Léon Rivail, a pensé le spiritisme au milieu du XIXe siècle. Entre religion, philosophie et science, cette pratique croit en la réincarnation et à la compréhension de l’univers, d’un point de vue non seulement scientifique mais aussi morale et éthique, à travers la communication avec les esprits. La communauté spirite du Brésil est la plus importante du monde.
blog-bresil-condomble-orixas-religion
Les fameux bracelets de Nossa Senhora de Bonfim représentant les couleurs des orixas du candomblé ©jecosta

Candomblé et umbanda, religions afro-brésiliennes

Ces deux religions sont arrivées au Brésil en même temps que les esclaves venus d’Afrique.
Pour le candomblé, les pratiquants, en grande majorité d’origine africaine, vouent un culte à plusieurs dieux et divinités, sous la forme d’orixas ou de vaudous, en dansant et en chantant sur des musiques aux sonorités d’Afrique.
L’umbanda est considérée comme l’unique religion qui a été fondée au Brésil au début du XXe siècle. Influencée par l’Afrique, les adeptes de cette religion laissent généralement des offrandes de nourriture et de fleurs avec des bougies dans des lieux publiques pour honorer les esprits.Bien entendu, le bouddhisme, l’hindouisme et l’islam sont également présents au Brésil. Cependant, ces religions restent minoritaires.
photo principale : Dieu est brésilien ! Ou presque... ©fabiowanderley
Retour haut