Votre sélectionVotre sélection (0)

Conseillers - spécialistes Afrique du Nord & Moyen-Orient

  • Spécialiste du voyage sur mesure
    Stéphanie

    L'interview "3, 2, 1, Partez !"... en Egypte

    3
    3 rituels quand tu poses tes valises en Egypte
    • Foncer me repaître de fallafels tout chauds et de karkadeh, la boisson nationale à base d’hibiscus.
    • Ranger les pulls et sortir mes lunettes de soleil pour profiter du beau temps toute l’année.
    • Faire le plein de khôl pour une année de beauté et de maquillage toute égyptienne.
    3 sensations que tu es heureuse de retrouver
    • Plonger dans la cohabitation hétéroclite des chars à bœuf et des voitures sur la route dès la sortie de l’aéroport.
    • Prendre le temps de regarder la vie défiler sur les berges du Nil depuis le pont du Steam Ship Sudan.
    • Descendre dans les tombeaux de la vallée des Rois et se sentir comme Howard Carter découvrant la tombe de Toutankhamon.
    3 lieux préférés
    • Le village nubien de Gharb Sohil qu’on rejoint en felouque depuis Assouan.
    • Le souk de Khan al-Khalili dans le vieux Caire, une vraie mine à trésors.
    • Le temple de Louxor et son allée de Sphinx à la tombée de la nuit.
    2
    2 conseils pour se fondre dans le décor
    • Porter le keffieh : nord et blanc, rouge et vert ou bleu et blanc, il y en a pour tous les goûts.
    • Finir toutes ses fins de phrases par un mystérieux Inch’Allah.
    2 plats, le pire et le meilleur
    • Les brochettes de rognons grillés qui ont la fâcheuse tendance de se glisser au milieu des brochettes de kefta classiques… forcément, au goût, ça surprend.
    • Le babaghanouss, délicieux caviar d’aubergines que l’on sauce sans retenue avec du lavash, le pain local.
    2 choses apprises là-bas
    • Vivre au rythme du Nil, un livre (de préférence un Agatha Christie) dans la main.
    • Se régaler de fallafels au petit-déjeuner.
    1
    1 grand moment de solitude
    • Hélas –ou tant mieux pour ceux qui y vont- on profite de la solitude dans pas mal de sites tant les touristes sont frileux à revenir en Égypte.
    1 grand moment de béatitude
    • La beauté incomparable des bords du Nil avec roseaux verts, dunes de sable orangé et ciel bleu. Un exquis patchwork !!
    1 grand sujet d’étonnement, toujours
    • Comment les couleurs ont pu rester aussi vives pendant 3500 ans dans les tombes de la vallée des Rois et des Reines.
    Partez ! Question Bonus Quel remède quand tu es en manque d'Egypte ?
    • Je relis Mort sur le Nil pour me remettre dans l’ambiance feutrée du Steam Ship Sudan.
  • Spécialiste du voyage sur mesure
    Sanae

    L'interview "3, 2, 1, Partez !"... au Maroc

    3
    3 rituels quand tu poses tes valises au Maroc
    • Faire le tour de la famille : parents, cousins, oncles et tantes – prendre de leurs nouvelles, voir comment les enfants ont bien grandi et me tenir informée des nouvelles adresses (restaurants, boutiques…) à découvrir pendant mon séjour.
    • Me ravitailler en épices ! Les acheter brutes puis les moudre et faire mes mélanges maison.
    • Aller dans les souks, pas forcément pour faire des affaires mais parce qu’en marchandant on prend le pouls de la vie locale : situation économique, vie politique. Des infos plus fiables que dans les journaux !
    3 sensations que tu es heureuse de retrouver
    • Le parfum des épices ! bien évidemment, un plaisir olfactif mais aussi visuel avec toutes leurs couleurs.
    • Le calme et la verdure de l’Atlas. Le temps d’un pique-nique en famille, quitter la ville et son agitation, pour retrouver la quiétude des villages et l’accueil délicieux de ses habitants.
    • La douceur des volutes d’un hammam traditionnel, un vrai moment de détente où l’on prend soin de soi dans un cadre magnifique.
    3 lieux préférés
    • La médina de Rabat, spécifiquement le jeudi matin pour le marché aux tapis. C’est une vente aux enchères : ça crie, ça marchande, ça s’agite, un spectacle haut en couleurs. J’adore écouter les arguments des tisseuses, et leurs longues négociations théâtrales…
    • Chefchaouen, une région un peu en dehors des circuits touristiques classiques. La médina de la ville est magnifique avec ses maisons bleues et blanches.
    • Le bord de mer au sud d’Agadir pour ses villages de pêcheurs et ses plages sauvages.
    2
    2 conseils pour se fondre dans le décor
    • Sortir très tôt le matin, pour aller dans la médina au moment où les mères de famille font leurs courses, quand le pain sort tout chaud des fours et que les touristes dorment encore…
    • Si vous repérez un mariage, n’hésitez pas à pousser la porte et à y participer ! Vous y serez toujours les bienvenus et vous vivrez sans aucun doute votre plus belle expérience d’immersion.
    2 plats, le pire et le meilleur
    • Les tripes, servies lors des fêtes du mouton.
    • Le tajine de lotte, un plat sucré-salé avec du safran et des raisins secs.
    2 choses apprises là-bas
    • Sourire ! Être disponible et accueillant. Ici quand on demande son chemin, on fait une véritable rencontre, les Marocains non seulement vous renseignent mais font aussi la conversation et n’hésitent pas à vous accompagner sur un bout de chemin.
    • La spontanéité : quand on va voir des amis, on ne prend pas rendez-vous ! On arrive à l’improviste, on tape à la porte et on est toujours accueilli chaleureusement, sans jamais déranger.
    1
    1 grand moment de solitude
    • Une mauvaise expérience avec les transports en commun sur la route de montagne entre Marrakech et Ouarzazate. L’hiver, la route est difficile et ils conduisent vraiment dangereusement, je suis restée agrippée à la portière tout le trajet !
    1 grand moment de béatitude
    • Mon premier réveil dans le désert. Au matin, ouvrir sa tente et avoir devant soi l’étendue des dunes et son silence, c’était étourdissant.
    1 grand sujet d’étonnement, toujours
    • L’immense générosité des gens ! Dans le sud marocain, le chauffeur qui nous faisait découvrir le désert a fait un détour chez ses parents. Ils nous ont reçus à bras ouverts, ont insisté pour nous garder pour dîner et nous ont fait un véritable festin alors qu’ils vivent très pauvrement. J’étais très touchée, c’est rare de trouver encore une hospitalité aussi généreuse et spontanée.
    Partez ! Question Bonus Quel remède quand tu es en manque de Maroc ?
    • La musique ! Je ne peux vivre sans. À la maison, ça aide pour les tâches ménagères. J’aime aussi décorer mon appartement avec de petits objets traditionnels.
  • Spécialiste du voyage sur mesure
    Giovanni

    L'interview "3, 2, 1, Partez !"... au Maroc

    3
    3 rituels quand tu poses tes valises au Maroc
    • Je les ouvre et prends possession des lieux avec mes affaires.
    • Je sors sur un toit-terrasse pour admirer le panorama à 360° autour de moi.
    • Je demande un thé à la mente pour retrouver le goût du Maroc.
    3 sensations que tu es heureux de retrouver
    • L’odeur entêtante des épices.
    • Les sonorités de la langue arabe qui résonnent dans les ruelles étroites.
    • Le chant caractéristique de l’appel à la prière (mais pas celui de la nuit).
    3 lieux préférés
    • La médina de Fez qui concentre en un seul endroit le plus beau de la culture marocaine.
    • La palmeraie de Tinerhir qui paraît être un mirage de verdure en plein désert.
    • Les cascades d’Ouzoud et la puissance du bruit de l’eau à la fois assourdissant et apaisant.
    2
    2 conseils pour se fondre dans le décor
    • S’asseoir en terrasse pour siroter un thé et discuter de la pluie et du beau temps.
    • Se « fondre » littéralement dans le désert en faisant un bain de sable à Merzouga.
    2 plats, le pire et le meilleur
    • Le pire ? Aucun dans la cuisine marocaine.
    • Les briouats aux amandes et la pâtisserie marocaine en général.
    2 choses apprises là-bas
    • Ne pas essayer de lire les panneaux sur la route du Tizi’n’Test, tellement sinueuse que ça donnerait la nausée.
    • Conduire avec une vision à 360° quand je suis dans la médina de Marrakech, car tout peut arriver de n’importe où.
    1
    1 grand moment de solitude
    • Après une crevaison, deux personnes s’arrêtent pour apporter leur aide. Avec une grande gentillesse, ils mettent à disposition leur portable et leur temps. Malheureusement, à cause de la barrière de la langue, je n’ai jamais pu les remercier comme il se doit.
    1 grand moment de béatitude
    • En me baladant dans les ruelles étroites d’un vieux ksar, alternant ombres noires et lumière éclatante.
    1 grand sujet d’étonnement, toujours
    • Le rôle des femmes. Vues depuis l’Occident, on les imagine recluses et soumises alors que dans le cadre familial ce sont des reines craintes et respectées.
    Partez ! Question Bonus Quel remède quand tu es en manque de Maroc ?
    • Aller à la bibliothèque et feuilleter un livre de Tahar Ben Jelloun.
ou

Parler à un conseiller-spécialiste

Du lundi au samedi de 10h à 18h30
Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.