Votre sélectionVotre sélection (0)

Rythme et action au Costa Rica

Ce voyage est un atout prix
Voici un autotour de découverte et d’action ! Onze jours pour traverser le Costa Rica, pays champion de la biodiversité, attentif à préserver sa faune et sa flore. Du temps pour parcourir volcans et jungles à pied ; canaux, mangroves et littoral sauvage en bateau. Des parcs naturels exceptionnels à visiter. Celui du Tortuguero en tête. Riche écosystème mêlant terre et eau, il est volontiers appelé "la petite Amazonie". Prometteur ! Admirer les cratères du volcan Irazu. Puis on part pour la forêt humide de Dota, pays du quetzal, mais aussi des singes hurleurs, des paresseux, etc. Côté Pacifique, Uvita est un point de départ idéal pour observer les baleines et pour explorer le parc Marino Ballena, aux plages sublimes et au célèbre tombolo. Puis, ce sera le parc de Corcovado, bouquet final du voyage. Eloigné des tours classiques, moins visité et plus sauvage, il est un vrai trésor. Vous allez adorer le sillonner, vous baigner dans les eaux fraîches d’une cascade au milieu de la jungle surchauffée, passer une journée à l’île de Caño et plonger pour admirer poissons et tortues… Tout au long de ce voyage, on va de surprises en surprises. C’est magnifique !

L'avis du spécialiste

Le quetzal est extraordinaire mais l’araponga tricaronculé mâle n’est pas mal non plus. Je l’ai adoré pour son cri de parade, on dirait un coup de marteau en pleine forêt de nuages, son plumage : corps fauve vif ; tête, cou et poitrine blancs comme neige. Et enfin, ses longues « bacchantes » noires (les caroncules) qui partent de chaque côté du bec. A quoi servent-elles ? Mystère. Si vous avez une idée…
Patricia, spécialiste Costa Rica


Jour 1 | PARIS – SAN JOSE

Vol tôt le matin vers le Costa Rica. Arrivée à San José, capitale au climat printanier toute l’année car perchée à 1 150 m d’altitude en plein centre du pays ! Elle compte près de 350 000 habitants, plus d’un million avec son agglomération. Accueil par notre correspondant local et transfert à votre hôtel.

Jour 2 | San Jose - TORTUGUERO (270km / 5h00)

Départ matinal pour votre excursion à Tortuguero accompagnés d’un guide local. Traversée de l’impressionnante forêt tropicale du parc national Braulio Carrillo. Petit déjeuner en route au restaurant. Poursuite jusqu’à Caño Blanco où vous embarquez. Vous remontez en bateau jusqu’au village de pêcheurs de Tortuguero. A votre arrivée, vous vous installez au lodge et prenez votre déjeuner. Vous disposez d’un peu de temps libre avant de partir en bateau pour une balade dans le village. Dîner au Lodge.

Jour 3 | PARC NATIONAL DE TORTUGUERO

Le parc de Tortuguero montre un écosystème si riche qu’on le surnomme souvent "la petite Amazonie". En matinée, vous partez en bateau pour gagner la jungle et faire une promenade à pied. L’occasion de découvrir différentes espèces de singes, et aussi des perroquets verts, des paresseux, etc. Après le déjeuner et la sieste au lodge, vous partez en bateau à travers les canaux pour une excursion d’observation de la flore et de la faune (env. 2 h). A vos jumelles, pour voir les échassiers, toucans et les migrateurs en saison ! Comme son nom l’indique, Tortuguero est aussi le site de ponte de quatre espèces de tortues marines, qui arrivent par centaines selon la saison, sur les plages caraïbes. Dîner et nuit au Lodge.

Jour 4 | TORTUGUERO – GUAPILES (env. 3H) et GUAPILES - TURRIALBA ( 85km / env 1h30)

Votre voiture 4X4 vous est livrée à la sortie du parc de Tortuguero, après un trajet de 3 heures en bateau et en bus. Vous êtes dorénavant aux commandes pour continuer jusqu’à Turrialba, zone de culture d’altitude sur les pentes du volcan Turrialba. Sur place, vous pourrez choisir de faire une balade à pied ou à cheval dans les environs du volcan. Nuit dans une finca familiale.

Jour 5 | TURRIALBA - SAN GERARDO DE DOTA (150 km / 3h30)

Balade dans le parc national du volcan Irazu. A voir : un de ses cratères rempli par des eaux vertes qui laissent échapper des vapeurs chaudes et la vue sur les côtes caraïbe et pacifique depuis son sommet, par temps clair et très tôt le matin. Puis vous gagnez la vallée fluviale d’Orosi, entre caféiers et sources thermales. Après Paraiso, vous pouvez visiter les jardins Lankester, spécialisés dans les orchidées, broméliacées, palmiers, etc. Vous attaquez ensuite les virages en épingle à cheveux de la route Transamericana. Avant le point culminant, le Cerro de la Muerte (3491 mètres d’altitude), vous bifurquez sur une route de terre très pentue et descendez dans la vallée de Dota. San Gerardo est située dans une région de vergers, dont les avocatiers qui attirent les quetzals. De nombreux sentiers partent de votre hébergement où vous séjournez deux nuits. Vous pouvez y débuter votre découverte avant la grande journée en pleine « forêt de nuages » qui vous attend le lendemain.

Jour 6 | PARC NATIONAL LOS QUETZALES

Entre le Pacifique et la cordillère de Talamanca, le parc national Los Quetzales au relief très accidenté, protège la forêt pluvieuse de montagne et celle très humide de basse montagne. Plusieurs rivières les dévalent, la Naranjo, la Savegre où la truite a été introduite. Deux options possibles : une balade à la cascade de San Gerardo, 40 m de hauteur, qu’on atteint en 2h30 environ depuis San Gerardo, parmi les arbres couverts de mousses et d’épiphytes. Ou une rando dans le parc de Los Quetzales - habitat du tapir de Baird, du singe écureuil et de nombreuses espèces d'oiseaux, le quetzal mais aussi le colibri, le solitaire masqué, le tarin à ventre jaune, le grand tinamou, l’araponga tricaronculé, la pénélope unicolore, etc. Les sentiers sont enchanteurs. Il y a même des tourbières, juste avant le Páramo au paysage lunaire qu’on trouve à partir de 2800 m d'altitude.

Jour 7 | SAN GERARDO DE DOTA - UVITA (2h30)

Route vers le Pacifique sud et la station d’Uvita. Le Parc National Marino Ballena mérite une visite pour ses plages délicieusement sauvages et son célèbre tombolo. Ce cordon littoral de sédiments qui relie deux étendues terrestres est ici en forme de queue de baleine. Ça tombe bien, on peut voir, en saison, des baleines à bosses – et des dauphins – depuis la plage ou depuis un bateau si une sortie en mer vous tente. A marée basse, à partir de 17h, on peut accéder au tombolo et admirer le coucher de soleil. Magnifique !

Jour 8 | UVITA - PARC NATIONAL DE CORCOVADO

A Sierpe, vous rendez votre véhicule de location et vous êtes transférés au travers des plantations de bananes jusqu'au petit port, où vous prenez le bateau. Le voyage continue le long de la mangrove géante de la Réserve de Terraba, où vivent crocodiles, crabes violonistes et hérons bleus jusqu’à l'impressionnant estuaire du rio Sierpe. Puis vous longez une heure durant les côtes sauvages jusqu'à la baie de Drake, au sud, où se niche le seul petit village de la partie occidentale de la péninsule de Osa. Installation dans votre lodge. Après-midi : découverte des sentiers, promenade le long des plages désertes de ce paradis aussi isolé que sauvage. Dîner au lodge.

Jour 9 | PARC NATIONAL DE CORCOVADO (PENINSULE DE OSA)

Le matin, départ en bateau pour une excursion sur les sentiers de la station de San Pedrillo, en plein parc de Corcovado. Votre guide vous présente cet écosystème particulier puis vous vous baladez durant env. 2h à travers une épaisse jungle, où se cachent tapirs, paresseux, singes écureuils et à face blanche, aras, toucans.... Après le déjeuner pris sous forme de pique-nique, une marche vous conduit jusqu’à une cascade où la baignade est un délice : eaux cristallines, piscine naturelle, environnement de mer et de forêt. Retour en bateau au lodge, pour le dîner et la nuit.

Jour 10 | CORCOVADO – ISLA DEL CAÑO

Après le petit déjeuner au lodge, une barque à moteur vous mène pour la journée à Isla del Caño. Cette petite terre émergée à la magnifique plage de sable blanc est protégée et le nombre de ses visiteurs par jour est limité. Lorsqu’on plonge en masque et tuba (matériel et pique-nique fournis par le lodge), on a l’impression d’évoluer dans un aquarium géant, tant la vie dans cette eau à température idéale est aussi foisonnante que colorée. Tortues et poissons sont au rendez-vous : petits requins à pointes blanches, raies, balistes, poissons-perroquets, scalaires, grogneurs, barracudas, etc. L’après-midi est libre pour profiter de la plage, pour se balader à pied et observer les oiseaux, les iguanes Jesus Cristo (ainsi nommés car ils marchent sur l’eau !) et d’étranges objets archéologiques. Retour, dîner et nuit au lodge.

Jour 11 | PENINSULE DE OSA - SAN JOSÉ

Après le petit déjeuner au lodge, vous êtes transféré en bateau jusqu’à Sierpe. Puis une navette vous conduit à l’aérodrome, pour votre vol de retour sur San José.

Jour 12 | SAN JOSÉ - FRANCE

Dans la matinée, vous empruntez une des navettes de l'hôtel pour rejoindre l'aéroport et prendre votre vol de retour sur la France. Nuit à bord.

Jour 13 | FRANCE

Arrivée en France en matinée.

À partir de 2100€ par personne
Prix calculé sur la base de 2 personnes

Ce budget varie en fonction de la saison et de la disponibilité « Ref : 242287 ».

Le budget comprend

  • Les taxes aériennes : 380 €
  • Les vols aller-retour Paris / San José
  • Le transfert aéroport / hôtel à l’arrivée à San José
  • Le vol intérieur Sierpe / San José, au Jour 10
  • La pension complète au Lodge du Tortuguero, du dîner du J2 au petit déjeuner du J4
  • La pension complète en Lodge dans le parc de Corcovado, du dîner du J8 au petit déjeuner du J11
  • 11 nuits d’hébergements variés en chambre double, petit déjeuner inclus
  • 4 jours de location de voiture de type Daihatsu Bego, en km illimité, assurance CDW incluse

Le budget ne comprend pas

  • Les assurances optionnelles
  • Les assurances optionnelles et assurances pour le véhicule de location
  • Les déjeuners, dîners non mentionnés au programme, les boissons
  • Les visites, excursions, droits d’entrée sur les sites
  • La taxe de sortie de San José (29$ par personne)

Transports aériens

Les vols sont quotidiens et opérés par des compagnies régulières européennes ou américaines.
Pour tout transit par les Etats-Unis, vous devez impérativement procéder à l'obtention du visa électronique ESTA (sur internet) et être en possession d'un passeport en règle (nous consulter pour plus de précisions).

Transports locaux

Pour réaliser un autotour au Costa Rica, nous réservons les véhicules de type 4x4 auprès de loueurs locaux répondant aux normes et réglementations internationales. La location se fait sur présentation du permis de conduire (2 ans requis). Il faut en outre être âgé de plus de 21 ans et être titulaire d'une carte de crédit internationale au nom du conducteur.

Le budget indiqué prévoit des petites adresses de charme, simples, familiales et costariciennes !

N’hésitez pas à nous faire part de vos souhaits. Nous pouvons vous proposer une hôtellerie de toutes catégories.

Descriptif détaillé de tous les hébergements lors de l'envoi du devis personnalisé.



Fiche pratique


La bonne saison
Le Costa Rica ne connait pas l’hiver mais deux saisons dites sèche de décembre à avril et humide de mai à novembre. Cette dernière est aussi appelée la « saison verte » par le ministère du tourisme. C'est en fait la période d´éclosion de la flore où les régions rivalisent de beauté, mais les rivières sont en crue, les pistes boueuses. Septembre et octobre étant les mois où il tombe le plus de pluie, notamment sur la côte Pacifique.

Décalage horaire
Au Costa Rica il n’y a pas de changement d’horaire. Le décalage horaire est donc calculé en fonction du changement d’heure en Europe.
Durant nos horaires d’été en Europe, de mi-mars à octobre il y a 8 heures de moins au Costa Rica
Alors que pendant nos horaires d’hiver, de novembre à mi-mars nous avons 7 heures de moins avec le Costa Rica.
En été, lorsqu'il est 12h à Paris, il est 4h du matin à San José alors qu’en hiver il sera 5h.

Accès
Il n’existe pas de vols directs Paris / San José. Comptez environ 12h40 de vol, hors escale(s).

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le quetzal, un oiseau littéralement resplendissant (Pharomachrus mocinno) …
Parmi les 850 espèces d’oiseaux répertoriées au Costa Rica, le quetzal, ou oiseau de paradis, est sans doute le plus beau. Son nom, issu du nahuatl, quetzalli, signifie belle plume verte. Et pour cause ! Entre avril et juillet, pour séduire les femelles, le mâle arbore des plumes iridescentes, rouge vermillon pour la gorge, vert émeraude pour le dos, les ailes et la queue, longue de près d’un mètre et recourbée. Présent dans les forêts tropicales humides et nuageuses d'altitude, en particulier à la réserve de Monteverde et dans la vallée de Dota, cet oiseau grimpeur vit dans les arbres, à 10 mètres du sol et plus. Il se nourrit des fruits de l'aguacatillo, du ficus, d‘insectes, petits batraciens et il niche dans un trou d’arbre très humide car son bec est trop fragile pour perforer le bois sec. Dans l'ancienne culture maya, les plumes de la queue du quetzal étaient utilisées comme monnaie et comme ornement.

Atmosphère, atmosphère !


Une chanteuse « ranchera » à écouter...
Chavela Vargas, née au Costa Rica d'un père costaricien et d'une mère espagnole. Parmi sa vaste discographie, il faut écouter : En Carnegie Hall (2004), La llorona (2004) Cupaima (2007) Por mi culpa (2010) Luna Grande (2012)...Parmi ses interprétations les plus remarquables, la chanson Tú me acostumbraste de Franck Dominguez qu'on entend dans le film Babel sorti en 2006. Amie et muse d'Almodovar, Chavela Vargas a figuré dans nombre de ses films, en particulier dans La fleur de mon secret.





  • Nous, on adore !...
  • L’itinéraire qui donne un large aperçu des richesses naturelles du Costa Rica
  • Traverser les montagnes et forêts tropicales à la recherche du quetzal, oiseau de légende
  • L’exploration du parc national de Corcovado, le plus sauvage !
  • Pouvoir observer les tortues côté Caraïbes et les baleines côté Pacifique
  • Le programme de la journée sur Isla de Caño : plongée, baignade et balade parmi les oiseaux

Baromètre Comptoir

8.8/10 (75 avis)

    Idées associées



Plus d'info Costa Rica