Votre sélectionVotre sélection (0)

Voyage Ouzbekistan

L'Asie centrale, terre paisible autrefois annexe de la grande Russie, abrite en son sein la République d'Ouzbékistan. Pays tantôt désertique, tantôt montagneux selon qu'on se déplace du ponant vers le levant, l'Ouzbékistan est un pays qui se construit entre deux modes de vie, à l'occidentale dans les grandes villes et plus traditionnel en milieu rural. (...) Lire la suite   Le pays dispose de forts atouts : sa stabilité politique et son statut de république laïque concourent à une certaine harmonie entre les différentes communautés. Il est aussi la mémoire la magnificence de l’Islam du Moyen Âge. La mythique Samarcande est un passage obligé : la ville millénaire a été marquée par le règne de Tamerlan qui l’a dotée d’architectures grandioses lui donnant un visage à nul autre pareil. La mer d'Aral est aujourd’hui le fantôme d’elle-même et nous rappelle combien la question de l’eau est sensible et primordiale. Les épaves des navires qui y naviguaient encore il y a seulement quelques décennies sont aujourd’hui échouées sur un plat désert salin. Un panorama irréel. Fermer
Nos voyages Ouzbekistan (2)
  • Voyage Ouzbékistan
  • Voyage Ouzbékistan
  • Voyage Ouzbékistan
  • Voyage Ouzbékistan
  • Voyage Ouzbékistan
  • Voyage Ouzbékistan
  • Voyage Ouzbékistan
  • Voyage Ouzbékistan
  • Voyage Ouzbékistan
  • Voyage Ouzbékistan
  • Voyage Ouzbékistan
  • Voyage Ouzbékistan
  • Voyage Ouzbékistan
  • Voyage Ouzbékistan
  • Voyage Ouzbékistan
  • Voyage Ouzbékistan
  • Voyage Ouzbékistan
Demander un devis

Parler à un spécialiste
Ouzbekistan

01 86 95 65 55 Du lundi au samedi de 10h à 18h30

Baromètre Comptoir

2 points2 points2 points2 points1 point 9/10 (37 avis)

    Idées associées

Formalités

Bien préparer son voyage en Ouzbékistan

Le décalage horaire entre la France et l’Ouzbékistan est de trois à quatre heures selon la saison (il est 15 heures à Tashkent en été, et 16 heures en hiver, quand il est midi à Paris).
Si la langue officielle du pays est l’ouzbek, le tadjik et le kazakh sont encore utilisés dans de nombreuses zones rurales. De plus, l’anglais est très peu pratiqué en dehors des centres touristiques. En revanche, quelques notions de russe vous seront utiles pour pouvoir communiquer avec la population.

À Tashkent, la capitale, vous pourrez vous déplacer facilement en bus, en métro ou en tramway. Dans les villes plus petites, moins organisées au niveau des transports, vous trouverez des minibus et des taxis, tandis qu’il est préférable d’éviter les trains, généralement bondés. Si vous souhaitez tenter malgré tout l’expérience, la plupart des grands centres sont desservis par le réseau ferroviaire, tandis qu’une ligne rapide relie les villes de Tashkent, Boukhara, Samarcande et Karchi.

DANS VOTRE VALISE

Outre des vêtements confortables, adaptés au climat, et une bonne paire de chaussures de marche, glissez dans votre valise quelques médicaments anti-diarrhéiques au cas où votre estomac éprouverait des difficultés à s’habituer à l’huile de coton, ingrédient majeur de la cuisine locale. Étant donné que les distributeurs de billets sont rares dans le pays, prévoyez assez d’argent liquide pour la durée de votre voyage.

QUAND PARTIR ?

Le climat de l’Ouzbékistan est de type continental, caractérisé par de spectaculaires écarts de température. L’hiver, un vent sibérien souffle sur le pays, faisant chuter les températures jusqu’à moins 30°c, tandis que les étés sont plutôt chauds et secs. Il est donc préférable de choisir le printemps ou l’automne pour un voyage en Ouzbékistan, quand le climat est plus clément.
Le 21 mars, la fête de Navruz est la plus ancienne des traditions d’Asie centrale. Elle salue le premier jour du printemps en symbolisant, dans chaque foyer, le renouveau propre à la saison par l’élimination des vieux objets ou vêtements au profit de neufs. La fête du printemps est aussi l’occasion de fabriquer de délicieux plats locaux que les Ouzbeks vous inviteront à venir déguster chez eux, accompagnés de thé.
Enfin, grande période des moissons, l’automne est la saison de l’année où prolifèrent les marchés en plein air vendant fruits et légumes frais.

CINQ RAISONS DE VOYAGER EN OUZBÉKISTAN

Une nature variée. Les steppes et les déserts alternent avec les plateaux et les montagnes. Un patrimoine raffiné. Quatre sites sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco : les centres historiques de Bokhara et de Shakhrisyabz, la ville de Samarcande et Itchan Kala pour leurs remarquables réalisations architecturales. Une gastronomie dépaysante. Découvrez l’och, le plat national à base de riz et de viande de mouton, ou encore les brochettes composées de six morceaux de mouton, de poulet ou de bœuf : le chachlik. La culture du thé. Il est servi à toute heure de la journée. Ne vous étonnez pas si vos hôtes ne remplissent pas votre tasse : vous pourriez en déduire qu’il est temps pour vous de prendre congé ! Le festival de la culture. Il a lieu traditionnellement en mai et se déploie dans tout le pays, à travers des danses folkloriques, des spectacles en tous genres, des jeux populaires...

L’OUZBÉKISTAN ÉVEILLE VOS SENS

Profitez d’un anniversaire, d’un mariage ou d’une fête locale pour écouter les poèmes et récits des bakchi, considérés comme la mémoire orale du peuple ouzbek, ou pour écouter des morceaux de musique exécutés avec des instruments traditionnels comme le doyre ou le dotar.
Goûtez la cuisine locale, à base de riz, de viande de mouton, de feuilles de vigne et de pois chiche et toujours arrosée de thé vert ou noir.
Ouvrez bien grands les yeux pour profiter de tous les raffinements de l’architecture religieuse et ses multiples détails décoratifs.
Promenez-vous dans les bazars de Tashkent et enivrez-vous des couleurs et des parfums des épices, du thé, des fruits et légumes frais tandis que l’eau vous viendra à la bouche devant les plats cuisinés à base de viande et de poisson frit...
Caressez les suzanis aux milles couleurs. Ces tissus de coton ou de soie sont minutieusement travaillés par des artisans aux doigts d’or. En glissant vos doigts dessus, vous pourrez sentir les milliers de points de couture qui les composent.

10 LIEUX INCONTOURNABLES

La mer d’Aral
La mer d’Aral, qui est était autrefois l’une des plus grandes étendues d’eau salée intérieure au monde, est désormais un petit lac, abritant çà et là des villages et des bateaux à l’abandon.

Shakhrisabz
À Shakhirisabz, visitez le palais blanc d’Ak-Saray, au portail orné d’une magnifique mosaïque qu’y fit construire le grand émir du XIVe siècle Tamerlan, dont c’était la ville natale.

Khiva
Inscrite au patrimoine de l’Unesco, Khiva est une ville fortifiée à l’architecture traditionnelle qui abrite des joyaux comme la vieille forteresse, le mausolée de Pakhlavan Mahmoud ou la mosquée Juma.

Le désert du Kyzyl-Koum
Une randonnée dans cet immense désert qui recouvre les deux tiers du pays est l’occasion d’observer la floraison de tulipes au printemps, les oiseaux qui s’abreuvent au lac Aydar-Kul ou de visiter l’antique cité de Nourata.

Samarcande
Tour à tour grecque, musulmane puis mongole, la ville de Samarcande est à la fois une ville moderne et dynamique et un musée en plein air avec son mausolée de l’imam al-Boukhari, sa nécropole Shah-i-Zinda ou sa place du Reghistan.

Tashkent
La capitale de l’Ouzbékistan se prête à la flânerie entre ses bazars, ses grandes avenues et ses monuments comme le complexe religieux Hasti Imam ou sa mosquée abritant le plus vieux Coran au monde.

Boukhara
La ville de Boukhara a conservé sa structure médiévale, ce qui en fait l’une des plus belles villes du pays. On peut notamment y admirer la tombe d’Ismaël Samani et des medersas vieilles de plusieurs siècles.

Les citadelles de l’ancien Khorezme
Le pays des milles citadelles, ainsi que les conquérants arabes désignaient la région de Khorezme, est la plus vieille région d’Asie Centrale où l’on peut encore admirer les vestiges de citadelles et de palais.

Les pétroglyphes de Sarmyche-Say
Plus de dix milles peintures rupestres remontant à l’époque préhistorique vous attendent dans les gorges de la rivière Sarmuch-Say, à une quarantaine de kilomètres de Navoï.

Le musée des arts Savitsky
À Noukous, le musée Savitsky renferme plus de 80 000 œuvres d’art, parmi lesquelles de nombreuses représentations de l’art populaire ouzbek, mais aussi une importante collection de tableaux de l’avant-garde russe.
Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.